Théâtre à la télévision

 

Question orale de M. Anthony Dufrane à M. Jean-Claude Marcourt, viceprésident, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et des Mé- dias, intitulée «Théâtre à la télévision»

M. Anthony Dufrane (PS).

Le théâtre est un atout sur lequel la télévision peut miser, d’autant qu’il permet à la fois de répondre à des impératifs de diffusion de la culture et de rencontrer les aspirations de différents publics. Je me réjouis dès lors de voir les ambitions de plusieurs médias francophones belges renforcées à cet égard. Nous avions déjà évoqué la volonté du service public audiovisuel d’élaborer, en concertation avec le secteur particulièrement demandeur, un plan de captations afin d’augmenter l’offre dans la grille des programmes. Malgré les difficultés techniques que cela peut représenter, tous les intéressés indiquent qu’il y a là un véritable filon à exploiter afin de susciter le goût pour le théâtre et d’exposer nos artistes.

Monsieur le Ministre, quelle analyse faites-vous de cette tendance et des évolutions potentielles dans notre paysage médiatique? Comment susciter, y compris par le biais des nouvelles formes de consommation médiatique, un engouement durable pour ce type de programmes?

 

 

Réponse de M. Jean-Claude Marcourt, vice-président et ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et des Médias.

L’initiative «Le théâtre à la télé» est le fruit d’une rencontre culturelle ayant eu lieu en septembre 2015 entre la RTBF et les représentants des arts de la scène.

Nous pouvons nous réjouir de cette nouvelle tendance sur la scène médiatique belge francophone initiée par la RTBF. En effet, dès lors que les droits de la RTBF sont respectés, le renfort de la présence médiatique des arts de scène de la culture francophone ne peut être qu’encouragé.

Plus précisément, la RTBF a travaillé avec Culturum pour la captation d’un spectacle qui sera bientôt diffusé sur La Deux. Après avoir animé un atelier sur les captations lors des rencontres culturelles, la RTBF a coaché Toussaint Colombani, l’organisateur de la captation, et elle a contribué ainsi à la professionnalisation du secteur des arts de la scène dans sa rencontre avec le monde audiovisuel.

En 2015, la RTBF a diffusé différents genres des arts de la scène: 42 heures théâtrales et 177 spectacles musicaux, lyriques ou ballets. Ce faisant, la RTBF a très largement dépassé les objectifs décrits dans son contrat de gestion. La RTBF m’a fait savoir que, convaincue de la nécessité d’un divertissement varié de qualité, elle souhaite sensibiliser le public aux arts de la scène et faire découvrir une large diversité d’auteurs et d’artistes belges et européens. À ce titre, l’année 2015 a déjà connu l’arrivée d’une série de nouvelles initiatives mettant à l’honneur, notamment avec les émissions C’est Culte, L’Invitation, Classique en prime et Coupé au montage. Ces émissions, comme d’autres déjà existantes, invitent le téléspectateur à pousser les portes des salles de spectacles.

Par ailleurs, la RTBF a également lancé un nouvel événement de prestige pour les artistes de la Fédération avec le Decibel Music Award, sans oublier les cinq ans du Festival Musiq3, les Francofolies de Spa, le concours Reine Élisabeth, etc.

De manière générale, la RTBF rappelle l’apport des journalistes qui couvrent largement les productions des arts de la scène de la Fédération, que ce soit en radio, en télé ou sur le portail Culture.

Suite aux rencontres entre la RTBF et le secteur du théâtre au cours desquelles la RTBF avait organisé un atelier consacré aux captations télévisuelles des pièces de théâtre, la RTBF a consulté, début 2016, la plupart des directeurs de théâtre et de leurs représentants, la chambre patronale et la chambre des employeurs du monde des arts de la scène. Le fruit de cette rencontre se traduit donc dans la grille des programmes de la nouvelle saison 2016-2017. Ainsi, sur La Trois, un rendez-vous mensuel a lieu tous les premiers lundis du mois avec Jour de relâche. La Une et La Deux diffuseront également des spectacles selon les opportunités dans un véritable cadre d’intention éditoriale.

Par ailleurs, les spectacles de danse et pour enfants seront également proposés dans le cadre de la VOD du Pass Culture de la RTBF très prochainement.

 

 

Réplique de M. Anthony Dufrane (PS).

Pour moi, la bouteille est bien plus remplie encore. Je me réjouis de cette évolution positive d’un dossier qui illustre bien la pertinence d’une collaboration réussie entre le secteur culturel et l’opérateur audiovisuel public. Cette évolution se fait au bénéfice d’un accès renforcé pour les publics à des contenus de qualité.

De surcroît, je me permets d’insister sur le fait que la collaboration permet de faire connaître des acteurs et comédiens, ce qui est également possible via ladiffusion de fictions locales produites par la RTBF.