QUESTION ORALE DE M. DUFRANE A M. DI ANTONIO, MINISTRE DE L’ENVIRONNEMENT, DE L’AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE, DE LA MOBILITÉ ET DES TRANSPORTS ET DU BIEN-ETRE ANIMAL, SUR « LE PROJET DE CENTRALE A BÉTON ET DE TRAITEMENT DE DÉCHETS DE L’ENTREPRISE CAROLO RECYCLING »

 

Mme la Présidente – Mme Géradon

L’ordre du jour appelle la question orale de M. Dufrane à M. Di Antonio, Ministre de l’Environnement, de l’Aménagement du territoire, de la Mobilité et des Transports et du Bien-être animal, sur « le projet de centrale à béton et de traitement de déchets de l’entreprise Carolo Recycling ».

La parole est à M. Dufrane pour poser sa question.

 

M. Dufrane (PS)

Monsieur le Ministre, le projet de centrale à béton et de traitement de déchets envisagé à cheval sur les territoires de Châtelet et d’Aiseau-Presles provoque la colère des riverains et l’opposition des autorités locales. En effet, à la mi-mars, une demande de permis unique a été introduite par l’entreprise Carolo Recycling. L’objet de ce permis : la création d’une centrale à béton sur le site de l’ancienne décaperie de la Praye.

Les élus locaux et les riverains s’unissent pour lutter contre l’implantation de cette entreprise. En effet, il convient de souligner que ces communes sont déjà grandement impactées par des activités industrielles et économiques polluantes. Ils craignent pour leur santé et la dégradation de leur environnement.

Pouvez-vous faire le point sur ce dossier ? Où en est-on dans le processus administratif ?

Il est important que les autorités wallonnes, politiques et administratives entendent et prennent en compte l’avis des riverains et des autorités communales et locales.

 

Mme la Présidente

La parole est à M. le Ministre Di Antonio.

 

M. Di Antonio

Monsieur le Député, l’administrateur délégué de la SA Carolo Recyling a notifié, le 31 mars 2017, le retrait de sa demande de permis unique au fonctionnaire technique et au fonctionnaire délégué.

De ce fait, la demande de permis unique a été considérée comme abandonnée à la date du 4 avril 2017 par les fonctionnaires technique et délégué. La procédure d’instruction de la demande est arrêtée et le dossier est clôturé.

La société indique avoir pris cette décision qu’elle semble difficile pour elle de faire accepter son projet au vu de la réaction des riverains et des élus locaux au cours de l’enquête publique. Elle a fait part également de sa volonté d’introduire une nouvelle demande de permis modifiée, laquelle tiendrait compte des préoccupations des riverains.

Histoire à suivre et nous y serons attentifs.

 

Mme la Présidente

La parole est à M. Dufrane.

 

M. Dufrane (PS)

Je vous remercie pour votre attention à ce dossier. Je resterai, tout comme ma collègue, Mme Trotta, particulièrement attentif au suivi de ce dossier et à la demande qui sera introduite à l’avenir.