Les travaux au col de Landelies

 

Question écrite du 14/02/2017

  • de DUFRANE Anthony
  • à PREVOT Maxime, Ministre des Travaux publics, de la Santé, de l’Action sociale et du Patrimoine

Le col de Landelies va être fermé pour plusieurs mois. Des travaux sont en effet nécessaires afin de remettre en état le pont du déversoir. Le chantier devrait s’ouvrir au printemps pour une durée de 6 mois.

Le problème qui se pose est qu’aucun ouvrage d’art provisoire n’est prévu sur la Sambre. Le col de Landelies ne sera donc plus du tout accessible et les citoyens craignent que la coupure n’isole complètement le village.

Il faut dire que l’impact de ce chantier est important tant sur la mobilité que sur le tourisme de l’Abbaye d’Aulne. De plus, le réseau de voiries n’est pas adapté à l’augmentation de ce nouveau trafic.

Vu l’importance de cet accès pour l’économie du site touristique de l’Abbaye d’Aulne, ne serait-il pas envisageable de débuter ce chantier après la haute saison ?

Des contacts ont-ils été pris avec l’organisation des secours afin d’envisager tous les impacts liés à la coupure de cette voirie ?

Un échange avec les organisateurs du festival  » Scène sur Sambre  » a-t-il eu lieu ? En effet, cette route est également utilisée dans le plan de secours mis en place lors de cet événement.

Enfin, un ouvrage provisoire n’était-il vraiment pas réalisable ? Toutes les mesures seront-elles prises afin que ce chantier ne dépasse pas la durée initiale ? De plus, j’insiste évidemment sur la mise en place d’une signalétique rigoureuse, à la hauteur des travaux, afin de prévenir les déviations possibles.

 

 

Réponse du 17/02/2017

  • de PREVOT Maxime

L’organisation de la circulation des services de secours relève principalement du pouvoir communal. Pour cette raison, des réunions ont été organisées entre le Service public de Wallonie et les services communaux, afin de leur présenter le projet et d’informer les responsables des implications qu’ont lesdits travaux sur la circulation locale.

De plus, lors de la réunion citoyenne qui s’est déroulée le 7 février dernier, la Bourgmestre de Montigny-le-Tilleul a indiqué que le nécessaire a été fait au niveau de la Police, des pompiers et des services ambulanciers. Pour la Police, la situation reste quasiment identique. Il en est de même pour les pompiers qui viendront principalement de Thuin plutôt que de Marcinelle. Pour les ambulances, les pompiers ont prévenu le dispatching de Mons afin que celui-ci envoie les véhicules de secours, notamment de Thuin ou de l’hôpital Vésale, en fonction de l’urgence et des disponibilités.

Il est utile de rappeler que la commune a octroyé le permis sans réserve, celle-ci est bien consciente de la nécessité des travaux et des difficultés qui en découlent.

Au sujet du festival « Scène-sur-Sambre », un accès alternatif existe. De plus, cette manifestation se déroule en août et il est fort probable, si notamment les circonstances météorologiques sont favorables, que la circulation sur le déversoir soit rétablie à ce moment-là.

La possibilité de lancer les travaux après la haute saison eut été une solution. Néanmoins, la période des travaux a été fixée en concertation avec la commune qui souhaitait préférablement la période actuelle (printemps 2017) notamment pour des questions de sécurité routière en cas de mauvais temps hivernal.
En ce qui concerne les délais, je rappelle que les règles d’exécution des marchés publics seront suivies de près par mon administration. L’objectif est donc bien de finaliser le chantier dans le délai imparti pour la réalisation des travaux (100 jours ouvrables), lequel a été fixé au plus juste et même de le réduire si possible. Le marché a été notifié il y a quelques jours et mon Administration examine avec l’adjudicataire les possibilités à ce sujet.