Le « Big Data » au service de la recherche d’emploi

 

Question écrite du 07/12/2016

  • de DUFRANE Anthony
  • à TILLIEUX Eliane, Ministre de l’Emploi et de la Formation

Paul Duan, un jeune français de 23 ans, grand spécialiste des algorithmes et du Big Data , s’est récemment fixé comme objectif de diminuer le taux de chômage en France de 10 %. Pour ce faire, il compte se baser sur toutes les données existantes en les associant à un algorithme puissant.

Cette initiative appelée BOB EMPLOI est un site Internet qui permet au chômeur d’être accompagné au quotidien et d’avoir également accès à des stratégies personnalisées de recherche d’emploi.

L’objectif de BOB EMPLOI est de ce.

Cette nouvelle initiative qui représente une maîtrise du Big Data couplée au travail de Pôle emploi, est vraiment innovante.

Quel est l’avis de Madame la Ministre sur le sujet ? Est-il envisageable d’instaurer ce procédé en Wallonie en collaboration avec le FOREm ?

Réponse du 05/01/2017

  • de TILLIEUX Eliane

La notion de Big Data couvre un ensemble de technologies permettant d’analyser et de corréler un nombre très élevé de données provenant de sources diverses.

Contrairement aux techniques classiques, les technologies du Big Data peuvent exploiter des données non structurées, par exemple un article de presse, un fichier CV au format Word ou même une interview enregistrée dans un fichier audio, … Afin d’extraire les données pertinentes de cette montagne d’informations en apparence incohérentes, les technologies mises en place utilisent des techniques d’Intelligence Artificielle qui recoupent les informations et essayent de leur donner un sens. Ces technologies sont utilisées essentiellement dans l’analyse de tendance et dans l’aide à la décision.

« Bayes Impact » est une Start Up créé par Paul Duan, un jeune Français d’origine chinoise, de 24 ans, issu de la Silicon Valley et présenté comme un « génie » du Big Data. Ce jeune chef d’entreprise a une vision sociétale de l’entreprise qui induit, dans la lignée des communautés « open source », une démarche altruiste. Son entreprise est d’ailleurs une ONG financée par le mécénat et dont l’objectif annoncé est de contribuer à une meilleure société en offrant ce qu’il nomme un « Service Public Citoyen » : c’est–à-dire, un service au bénéfice des citoyens et porté par un/des citoyens et non par une autorité publique. C’est dans ce contexte qu’il convient de lire l’offre gratuite de son nouveau service « Bob Emploi » visant à aider les personnes dans leur recherche d’emploi.

L’ambition de l’application Bob Emploi (qui devait s’appeler initialement « parcoursemploi.fr ») est de devenir un véritable coach dans la recherche d’emploi, une plateforme qui va indiquer très rapidement le meilleur parcours entre la situation du demandeur d’emploi et l’objectif qu’il s’est fixé et déterminer un pourcentage de réussite sur la base des données analysées.

La version beta de l’application a été expérimentée par le FOREm, qui a ainsi pu prendre la mesure des perspectives possibles.
Pour créer l’application Bob Emploi, une équipe de 6 personnes a travaillé pendant des mois pour analyser des centaines de milliers de parcours de demandeurs d’emploi afin de « comprendre » les comportements, de découvrir des corrélations entre certaines variables, d’estimer les chances de succès de tel ou tel scénario, etc. Les données relatives à ces parcours ont été fournies par Pôle Emploi sous une forme anonymisée. C’est là que réside actuellement le partenariat avec Pôle Emploi.

Il faut savoir que cette initiative s’insère dans la stratégie de Pôle Emploi d’ouvrir l’accès à ses données et de se repositionner sur les activités pour lesquelles il reste légitime en tant qu’autorité publique : l’accompagnement des personnes éloignées de l’emploi. L’offre de service aux demandeurs d’emploi les plus proches du marché du travail serait quant à elle sous-traitée au privé.
Paul Duan, déclare que son service est proposé « à côté de Pôle Emploi ». C’est tout à fait cohérent si l’on considère les 2 axes de la question, à savoir :
1. les utilisateurs de Bob Emploi seront (du moins dans un premier temps) uniquement des utilisateurs aptes à utiliser l’outil informatique, et donc potentiellement plus facilement employables
2. Pôle Emploi, de son côté, accompagne les personnes les plus éloignées de l’emploi.

À noter que Bob Emploi n’a pas de frontière. Même s’il est actuellement orienté sur le marché de l’emploi français, nul doute que cela s’étendra aux autres pays puisque le modèle choisi est « Open Source » et donc réutilisable gratuitement par qui le veut … un chercheur d’emploi belge peut, dès aujourd’hui, l’utiliser et obtenir quelques conseils.

Cette plateforme est le résultat d’un travail conséquent qui a permis de mettre en place une dynamique très pertinente, en France, raison pour laquelle le FOREm pourrait s’en inspirer. Il est actuellement en contact avec Pôle Emploi afin d’approfondir le sujet et d’analyser les opportunités que représentent « BOB Emploi » et son éventuelle prise en compte dans le travail conséquent de réorganisation numérique des services et données, chantier que le FOREm mène actuellement dans le cadre du Plan Marshall 4.0.