La Cité des Métiers de Charleroi

 

Question écrite du 04/04/2017

  • de DUFRANE Anthony
  • à TILLIEUX Eliane, Ministre de l’Emploi et de la Formation

J’encourage à approfondir et à multiplier les projets qui ont été initiés à l’aide de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de la Wallonie, comme la construction du Campus technologique sur le plateau de l’aéropôle ainsi que la mise en place, dans le prolongement du bassin scolaire, d’une cité des métiers et de l’industrie.

Ces projets sont essentiels pour le redéploiement de Charleroi. Cela permet aux citoyens, quel que soit leur parcours scolaire, de trouver une formation répondant à leur demande et leur permettant de s’insérer sur le marché du travail.

Madame la Ministre peut-elle faire le point sur le dossier Cité des métiers et sur les projets en cours ?

 

Réponse du 05/05/2017

  • de TILLIEUX Eliane

Soutenu par le Gouvernement wallon depuis le Plan Marshall 2.Vert, le projet de la Cité des Métiers de Charleroi se présente comme un projet intégrateur des acteurs de l’enseignement qualifiant, de l’enseignement de promotion sociale, de la formation professionnelle et en alternance, rassemblée au sein d’une seule et même plateforme et articulée autour d’un espace d’orientation tout au long de la vie, de découverte des métiers, des sciences et des technologies, construites sur le dispositif Carrefour Emploi Formation Orientation (CEFO).

La création de ce pôle d’excellence en matière de formation professionnelle et d’enseignement qualifiant, en centre-ville, dans le bâtiment Zénobe Gramme a pour objectif de permettre à Charleroi d’acquérir un statut de ville estudiantine.

Ce projet localisé sur deux sites s’intègre dans le redéploiement urbanistique du centre-ville de Charleroi (intra-ring), grâce à la réhabilitation de la zone « Charleroi District Créatif », financée dans le cadre du portefeuille FEDER 2014-2020, qui porte, notamment, sur la rénovation du Palais des expositions, la création d’un Centre de Congrès, la rénovation du Palais des Beaux-Arts et du BPS 22.

Le premier site, de près de 45.000 m2, sera mis à disposition par la Province de Hainaut, tandis que le second, de 10.000 m2, sera mis à disposition par le Collège des Aumoniers du Travail.
Ces deux sites accueilleront des pôles de formations aux métiers de l’industrie et de la construction. Gérés en inter-réseaux, ceux-ci permettront le partage d’ateliers, de matériels et de talents entre l’enseignement qualifiant, la formation professionnelle et en alternance ainsi qu’avec la promotion sociale (sur près 40.000 m2).

Le site 1, en plein cœur du futur campus des sciences, des arts et des métiers, accueillera un espace, multi opérateurs et multi publics d’orientation tout au long de la vie, réunissant les partenaires du dispositif CEFO actuel, élargi à l’enseignement secondaire et supérieur (sur près de 1.500 m2).

Ce même site accueillera un centre rassemblant le FOREm Formation ainsi que les formations chefs d’entreprises de l’IFAPME (sur près de 5.000 m2), et le Service Clientèle Unique du FOREm (1.500 m2). Ce même espace accueillera également (sur près de 3.000 m2), un centre de Culture Scientifique et une école de la Créativité. L’Instance Bassin EFE Hainaut Sud, sera aussi présente sur le site.

En quelques chiffres la CDM Charleroi se profile comme suit :
– 55.000 m2 de rénovation ;
– près de 3.000 étudiants se formant à des métiers contribuant au développement socio-économique du bassin;
– près de 800 travailleurs (multi-opérateurs) ;
– plus de 150.000 visiteurs par an.

Le projet Cité des Métiers de Charleroi, articulé au réseau des Cités des Métiers wallonnes de Namur et de Liège, s’intègre dans le dispositif multipartenarial unique d’orientation tout au long de la vie que je porte au sein du Gouvernement wallon depuis l’entame de la législature.