Visite : le « Fab Lab »

 

Dans la matinée du vendredi 28 avril, Anthony Dufrane et Eddy Fontaine ont poursuivi leurs visites d’entreprises chez nos voisins français. Ils se sont rendus dans la commune française de Fourmies, frontalière à la Belgique, située à environ 25 km de Chimay. Ils y ont visité un laboratoire de fabrication pour les nouvelles technologies : un « Fab Lab ». Il s’agit de mettre du matériel multimédia, gratuitement à disposition des citoyens. Les indépendants, les starts up, les étudiants, etc. peuvent y développer leurs projets en bénéficiant d’équipement à la pointe.

Pour le moment le Fab Lab se trouve à l’intérieur d’un container, sur la place principale de la ville. Le projet qui a bien marché va être installé de manière stable à cet endroit.

Le laboratoire est équipé de machines numériques pour prototyper, créer des objets, réparer du matériel, faire de la robotique et se former à l’utilisation des logiciels.Vous pouvez par exemple voir sur la vidéo suivante, une imprimante 3D en pleine action. 

Une salle de réunion connectée est également mise à disposition des citoyens. Une salle de coworking a été créée pour permettre aux utilisateurs d’échanger sur leur projet. Un formateur est continuellement présent pour aider les utilisateurs à se former. Un espace détente est également présent pour se relaxer et discuter tranquillement en toute convivialité.

Tous les citoyens peuvent s’y rendre gratuitement. Les habitants d’autres villes doivent payer environ 80 euros pour obtenir l’accès pendant 1 an. Lors de cette visite, ils ont été accueillis par un Député provincial, le Maire de la ville de Fourmies, et l’initiatrice du projet, Madame ( ?) avec qui ils ont noué de bons contacts. 

Les deux Députés, après leur visite et comme à leur habitude ont voulu interpellé les Ministres de tutelle au sujet de cette initiative. Le Député Anthony Dufrane a par exemple axé sa question sur la répartition géographique des laboratoires multimédias en Fédération Wallonie Bruxelles.

Ici, la question orale qui a été posée au Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et des Médias.