Bien-être à l’école

Le bien-être à l’école et plus largement le bien-être en général étant une thématique importante pour moi, j’aime vous sonder pour avoir une idée un peu plus concrète de la situation.

Dans un monde de plus en plus exigeant et stressant, prendre soin de soi et de sa santé est essentiel. Selon cette vision, les choses bougent dans le bon sens. Un nombre ne grandissant de personnes s’adonnent à des pratiques de relaxation, les commerces et restaurant se tournent de plus en plus vers le biologique.

Toutes ces idées visent à faire changer positivement le comportement et les habitudes personnelles dans le but qu’ils se sentent mieux et cela à tous les niveaux de notre société. C’est pourquoi, en tant que Député, membre effectif de la commission de l’Enseignement Supérieur, membre suppléant de la  Commission de l’Education de la Culture et de l’Enfance, je mets un point d’honneur à faire évoluer dans le bon sens, le bien-être des enfants, en milieu scolaire.

Pour expliquer au mieux les choses, c’est tout un package « bien-être » englobant l’alimentation et la relaxation que j’aimerais mettre en avant.

Repas alternatifs végétariens à la cantine

Le repas de midi à l’école est considéré comme un moment de détente, une pause dans la journée qui permet à l’enfant de se sociabiliser tout en passant un moment agréable en dehors de la classe de cours.

Selon cette idée, Anthony Dufrane et sa collègue Députée Graziana Trotta aimeraient introduire des repas alternatifs végétariens dans les cantines scolaires.

« En plus du repas du jour traditionnel, ces menus alternatifs sont susceptibles de plaire au plus grand nombre compte tenu des choix éthiques et philosophiques de chacun. Par ailleurs, ils sont équilibrés, bons pour la santé et respectent l’environnement. »

Médiation en classe

Dans le package « bien-être », les séances de relaxation et plus précisément la relaxation sont aussi présentes et pour deux raisons.

Premièrement, la méditation utilisée de manière préventive, invite l’enfant à se relaxer, à se calmer en classe et à améliorer sa concentration.

Deuxièmement, la médiation peut dans certain cas être utilisée de manière curative à la place des punitions par exemple. J’insiste bien sur le fait qu’il existera toujours des situations dans lesquelles, seule la punition sera la solution en réponse à la faute de l’enfant. Cependant, il existe bien des fois où la bêtise de l’enfant peut être canalisée, réparée et surtout comprise via la méditation.

Pour vous donner un exemple, je prendrai le cas du petit jules dont les parents sont séparés. Nous sommes lundi matin, il s’est disputé dans la voiture avec son demi-frère. Il a été déposé en vitesse à l’école et est dans l’incapacité de se concentrer immédiatement. Il a magazine en lui un stress et un énervement qu’il pourrait évacuer via la méditation en début de cours au lieu de commencer comme dans beaucoup de cas à distraire ses camarades de classe.

« La méditation consiste à réfléchir profondément et à utiliser des techniques de respiration dans le but de libérer son esprit et de déconnecter son corps de son mental ». La médiation peut donc être utilisée dans de nombreux cas et même à la maison en famille lorsqu’il y a trop de stress présent.

Je souhaite continuer à sensibiliser le monde politique à cette thématique via mon package. Je souhaite réellement valoriser des démarches plus lentes et respectueuses pour chacun et que les enfants évoluent dans la sérénité.

Intervention sur RTL-TVI – Pour ou Contre :

Ce 23 novembre, Anthony Dufrane était m’invité du plateau de l’émission Pour ou Contre diffusée tous les jours à 13h sur RTL TVI. Pendant environ 30 minutes, le Député a pu débattre de ses idées face à Monsieur Christian Modave, ancien Directeur d’école. Visionnez son passage ici.